DONS POUR AIDER NOTRE MOSQUÉE

لَن تَنَالُوا الْبِرَّ حَتَّىٰ تُنفِقُوا مِمَّا تُحِبُّونَ وَمَا تُنفِقُوا مِن شَيْءٍ فَإِنَّ اللَّهَ بِهِ عَلِيمٌ

MOSQUÉE > Galerie vidéo > les hypocrites et l’hypocrisie par cheikh ABOU ISLAM SALIM HACENE BLIDI
11-7-1440AH 18-3-2019AD 611

Définition

L’hypocrisie (nifaq) a pour origine, dans la langue arabe, le terme nafiq (marchandise qui se vend très bien) et le terme noufaqa qui est le terrier de la gerboise possédant deux issues, lorsqu’on essaye de la saisir d’une issue, elle s’enfuie par l’autre issue.

On dit également que ce terme est natif du mot nafaq, tunnel ou passage souterrain dans lesquels on se cache.

L’hypocrisie, dans la loi religieuse, a pour signification : “Manifester l’islam et le bien en apparence tout en dissimulant la mécréance et le mal. Il (l’hypocrite) a été nommé ainsi, car il rentre dans la loi religieuse par une porte et sort d’une autre.

Allah nous en a mis en garde dans le verset suivant :

 إِنَّ الْمُنَافِقِينَ هُمْ الْفَاسِقُونَ 

« En vérité, les hypocrites sont les pervers. » (Le repentir-67)

“Les pervers” c’est-à-dire ceux qui sortent de la religion.

Allah a désigné les hypocrites comme étant pires que les mécréants:

 إِنَّ الْمُنَافِقِينَ فِي الدَّرْكِ الأَسْفَلِ مِنْ النَّارِ

« Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu » (Les femmes – 145)

  إِنَّ الْمُنَافِقِينَ يُخَادِعُونَ اللَّهَ وَهُوَ خَادِعُهُمْ 

« Les hypocrites cherchent à tromper Allah, mais Allah retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). » (Les femmes – 142)

 يُخَادِعُونَ اللَّهَ وَالَّذِينَ آمَنُوا وَمَا يَخْدَعُونَ إِلاَّ أَنفُسَهُمْ وَمَا يَشْعُرُونَ (9)

فِي قُلُوبِهِمْ مَرَضٌ فَزَادَهُمْ اللَّهُ مَرَضاً وَلَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ بِمَا كَانُوا يَكْذِبُونَ

« Ils cherchent à tromper Allah et les croyants ; mais ils ne trompent qu’eux-mêmes, et ils ne s’en rendent pas compte.
 Il y a dans leurs coeurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti. » (La vache – 9, 10)

L’hypocrisie est de deux catégories :

⇒ La première catégorie L’hypocrisie dans la croyance (nifaq i’tiquadi), c’est l’hypocrisie majeure : son auteur manifeste l’islam et dissimule la mécréance, cette forme d’hypocrisie fait sortir totalement de l’islam et condamne son auteur à demeurer dans le plus bas fond du feu.

Allah a décrit ses partisans par les pires des caractéristiques : la mécréance, l’absence de foi, la moquerie et la dérision de la religion et de ses adeptes, le penchant total vers les ennemis de l’islam par le fait qu’ils s’associent à eux dans leur aversion pour l’islam.

Ils sont présents de tout temps, et particulièrement lorsque l’islam est à son point fort et qu’ils ne peuvent y faire face de manière apparente, alors ils feintent d’y rentrer afin de ruser contre lui et ses adeptes et afin de pouvoir vivre avec les musulmans et de protéger ainsi leurs sangs et leurs biens.

L’hypocrite manifeste sa foi en Allah, ses anges, ses livres, ses envoyés et le jour dernier alors que dans son for intérieur, il est complètement détaché (de cette croyance) et la dément, il ne croit pas en Allah, il ne croit pas qu’Allah puisse dire des paroles qu’il fait descendre sur un humain le désignant comme prophète afin qu’il guide les gens par son autorisation, les avertit de sa punition et leur fait peur de son châtiment.

Allah a levé le rideau (sur la vérité) de ces hypocrites et a dévoilé leurs secrets dans le coran et mis en évidence leurs plans, dans le but que l’on prenne garde de ces plans et de ses auteurs. Dans le début de la sourate “la vache”, Allah a cité les trois groupes de gens présents dans le monde : les croyants (4 versets), les mécréants (2 versets) et les hypocrites (13 versets) à cause de leur grand nombre, du fléau qu’ils provoquent et des dures épreuves qu’ils font subir à l’islam et à ses adeptes.

L’adversité qu’éprouve l’islam de leur part est très intense, car ils se revendiquent de l’islam, de sa victoire, alors qu’ils sont, en vérité, ses ennemis, ils manifestent leur animosité dans une image telle que l’ignorant la considère comme science, moyen de réforme alors qu’elle est pure ignorance et corruption. (Tiré du livre d’ibn Al Qayyim sur la mise en évidence des caractéristiques des hypocrites.)

→ Cette hypocrisie se compose de six formes :

♦ Renier le prophète صلى الله عليه وسلم.

♦ Renier un de ses enseignements.

♦ Haïr le prophète صلى الله عليه وسلم.

♦ Avoir de l’aversion pour un de ses enseignements.

♦ Se réjouir de l’affaiblissement de sa religion.

♦ Détester que sa religion triomphe.

 La deuxième catégorie : L’hypocrisie dans les actes (nifaq al ‘amali), c’est accomplir un des actes des hypocrites tout en ayant la foi, ceci ne fait pas sortir de l’islam, mais il est un moyen d’y parvenir. Son auteur a dans son cœur foi et hypocrisie, et si cette hypocrisie augmente alors il devient un pur hypocrite, la preuve de cela est la parole du prophète صلى الله عليه وسلم “celui qui possède les quatre attributs suivants, est un pur hypocrite, et celui qui possède un de ces quatre attributs, possède un signe d’hypocrisie jusqu’à ce qu’il le laisse: lorsqu’on lui fait confiance il trahit, lorsqu’il parle il ment, il ne tient pas ses promesses, et lorsqu’il débat il s’écarte volontairement de la vérité”. Rapporté par Boukhari et Muslim.

Lorsque ces quatre attributs sont présents chez une même personne, c’est le mal qui s’est regroupé en lui et il s’est attribué les caractéristiques d’un hypocrite. Et celui qui possède un de ces attributs possède alors un signe d’hypocrisie. Il se peut que des attributs bons et mauvais, de foi, de mécréance et d’hypocrisie soient présents chez un serviteur, il méritera récompense et punition en fonction de ce qu’il a pratiqué (en fonction des bonnes et mauvaises actions qui impliquent récompense ou châtiment).

Parmi cela, la fainéantise d’accomplir la prière en groupe dans la mosquée, car cela est une propriété des hypocrites. L’hypocrisie est donc un mal et est très dangereux.

Les compagnons avaient très peur d’être atteints de cela, Ibn abi Malika dit : “j’ai rencontré trente compagnons, tous avaient la crainte de l’hypocrisie”.

 
 
 

Mots clés des articles

Tous les droits sont réservés - Le site officiel du cheikh Abou islam Salim Ibn Ali Hacene Blidi El Djazaiiri © 2018