DONS POUR AIDER NOTRE MOSQUÉE

لَن تَنَالُوا الْبِرَّ حَتَّىٰ تُنفِقُوا مِمَّا تُحِبُّونَ وَمَا تُنفِقُوا مِن شَيْءٍ فَإِنَّ اللَّهَ بِهِ عَلِيمٌ

MOSQUÉE > Son > JOUMOUAA > le danger de la critique et la medisance (cheikh salim abou islam hacene blidi)
1-12-1439AH 12-8-2018AD 447

– Allah عز و جل a dit (traduction rapprochée) : (Et ne médisez pas les uns des autres; l’ un d’ entre vous aimerait-il manger la chair mort de son frère mort?) [49/12] – D’ après Abou Bakrah رضى الله عنه le messager d’ Allah صلى الله عليه وسلم a dit lors du discours qu’ il prononça le jour du grand sacrifice à Mina, à l’ occasion du pèlerinage d’ adieu : “Certes, votre sang, vos biens, et votre honneur son sacrés pour vous, tout comme est sacré pour vous ce jour, ce mois et cette contrée. ” authentique: el Bukhâry (105) Muslim (1679) – D’ après Anas ibn Malik رضى الله عنه le messager d’ Allah صلى الله عليه وسلم a dit : “Lors de mon ascension aux cieux, je suis passé devant un groupe de gens qui avaient des ongles en cuivre avec lesquels ils se déchiraient le visage et la poitrine. J’ ai dit : Qui sont ces gens ô Gabriel ? Il m’ a répondu : Ce sont ceux qui mangent la chair des autres et qui portent atteinte à leur honneur. ” authentique: Abou Dawud (4878) Ahmed, Sahiha (533) – ‘Amr ibn el ‘Aç رضى الله عنه a dit à ses compagnons en passant à côté d’ une charogne d’ un mulet : “Il est préférable à un homme de manger de la chair de cette charogne jusqu’ à se remplir le ventre, plutôt que de manger la chair de son frère musulman.” authentique: Abou Sheykh et ibn Hibban, authentifié par el Albâny. – D’ après el Bara ibn ‘Âzib رضى الله عنه le messager d’ Allah صلى الله عليه وسلم a dit : “Il existe soixante douze sortes de pratiques d’ usure (intêret), la moins grave est comparable à l’ adultère commis par un homme avec sa mère, et la plus grave étant l’ atteinte à l’ honneur de son frère (de foi).” authentique: Tabarâny authentifié par el Albâny – D’ après Sa’îd ibn Zeyd (l’ un des dix compagnons à qui a été promis le paradis) رضى الله عنه le messager d’ Allah صلى الله عليه وسلم a dit : “Parmi les plus grandes sortes d’ intêret, porter atteinte à l’ honneur de son frère sans raison.” authentique: Abou Dawud (4876) et authentifié par sheykh el Albany et sheykh Muqbil. sahiha(1433 et 1871) – Tous ces ahâdith montrent l’ importance et le danger de la médisance qui consiste à dévoiler les défauts d’ un musulman lors de son absence. Alors qu’ en est-il de la personne qui ment sur son frère ? Elle aura réuni en elle la médisance (el ghîba) et la diffamation (el buhtâne). – D’ après ibn ‘Umar رضى الله عنه le messager d’ Allah صلى الله عليه وسلم a dit : “Celui qui profère des propos diffamatoires contre un croyant, Allah le plongera dans la sanie qui coule des gens de l’ enfer.” authentique: Abou Dawud (3595) sahiha (438) – Ibn Taymiyya رحمه الله a dit : “Mentir sur une personne est illicite (harâm), que cette personne soit musulmane, mécréante, pieuse ou perverse. ” (kitâb el Jihâd, châpitre sur le mensonge)

Mots clés des articles

Tous les droits sont réservés - Le site officiel du cheikh Abou islam Salim Ibn Ali Hacene Blidi El Djazaiiri © 2018