DONS POUR AIDER NOTRE MOSQUÉE

لَن تَنَالُوا الْبِرَّ حَتَّىٰ تُنفِقُوا مِمَّا تُحِبُّونَ وَمَا تُنفِقُوا مِن شَيْءٍ فَإِنَّ اللَّهَ بِهِ عَلِيمٌ

MOSQUÉE > Son > JOUMOUAA > La pudeur par Cheikh Abou Islam Salim Hacene Blidi
14-12-1439AH 25-8-2018AD 392

La pudeur est une caractéristique issue des nobles caractères.

C’est l’ornement de l’être humain.

Etre dénué de pudeur, c’est la porte ouverte à tous les maux : C’est ainsi que les meurtres sont perpétrés, que l’honneur est bafoué, que les turpitudes sont commises, que la personne âgée n’est plus respectée, que les hommes se mélangent aux femme, que la femme sort en exhibant ses atouts, qu’elle voyage sans mahram, que la vérité refuse d’être suivie.

Al-Fudayl ibn ‘Iyad a dit : 

“Cinq choses sont des signes indiquant un destin malheureux :

la dureté du coeur,

la sécheresse des yeux,

le peu de pudeur,

le désir ardent d’acquérir les biens de ce bas monde,

et l’assurance de jouir d’une longue vie.” 

Voir Madarij As-Salikin.

Allah a fait l’éloge de la fille de l’homme pieux car elle s’est parée du caractère de la pudeur.

Allah a dit (traduction rapprochée) :

“Et quand il (Moussa) fut arrivé au point d’eau de Madyan, il y trouva un attroupement de gens abreuvant leur bêtes et il trouva aussi deux femmes se tenant à l’écart et retenant leurs bêtes. Il dit : “Que voulez-vous ?” Elles dirent:” Nous n’abreuverons nos bêtes que quand les berges seront partis; et notre père est fort âgé.

Il abreuva les bêtes pour elles, puis retourna à l’ombre et dit : Seigneur j’ai grand besoin du bien que Tu feras descendre vers moi.”

Puis l’une des deux femmes vint à lui, d’une démarche pudique, et lui dit : ” Mon père t’appelle pour te récompenser d’avoir abreuvé nos bêtes pour nous.” Et quand il fut venu auprès de  Lui et qu’il lui eut raconté son histoire, il le vieillard dit : ” N’aie aucune crainte ; tu as échappé aux gens injustes.”(Sourate Al-Qasas verset 23 à 25.)

Mots clés des articles

Tous les droits sont réservés - Le site officiel du cheikh Abou islam Salim Ibn Ali Hacene Blidi El Djazaiiri © 2018